L'ABéCéDaire - Editions L'Édune


QuelQUes PAges

QR comme Célestin QR comme Célestin QR comme Célestin

+d'infos, sur le blog :

lire l’article

Caractéristiques techniques :

- Album Q-R : 48 pages
- ISBN N° : 978-2-35319-026-3
- Format : 16 X 16 cm
- Prix : 9,90 €
- Date de parution : octobre 2008

QR

Célestin : Le tout azimuth au zenith

Célestin est un prénom singulier, prénom d’un autre temps, devenu un label de qualité en matière de graphisme. S’il n’a pas encore atteint l’apogée de la reconnaissance, ce n’est qu’une question de temps.
Célestin exerce son métier depuis plus de 10 ans sans défaillir. Il est passé par bien des chemins avant de s’imposer comme l’un des tout meilleurs graphistes bordelais. Attiré par le dessin depuis l’enfance, sorti manu-militari de l’école en 3ème pour faire un apprentissage de coiffure, son parcours n’est pas classique. Il s’est heurté dès les prémices de sa vocation au discours plombant des « professionnels » qui dissuadent, souvent malgré eux, les apprentis rêveurs à devenir artistes. Dans son cas, ça lui a coupé les ailes et il lui a fallu tour à tour être barman, ostréilculteur, père Noël ou encore coursier avant de suivre une formation menant à un BTS d’expression visuelle à l’école Brassart de Tours d’abord, puis à Bordeaux où il réside encore aujourd’hui. Il s’est directement lancé comme graphiste indépendant avant même de soutenir son diplôme et a finalisé sa formation au contact d’agences de communication bordelaises comme Captain Studio ou POA Plume. Célestin est un graphiste qui porte sa profession au-delà de sa définition première. En effet, dans son cas, le graphisme est le réceptacle de ses talents : son dessin, son sens typographique, ses photographies... un mode d’expression propre qui le rapproche plus d’un auteur que d’un maquetiste.

dépliez

Le métier de graphiste est fait de rencontres. Pour Célestin c’est un véritable moteur. Chacune de ses rencontres l’ont conduit sur de nouveaux terrains d’échanges et d’expression, que ce soit pour une marque de prêt-à-porter comme BUK, l’identité d’un éditeur comme l’Édune, d’un fleuriste comme Bloom, les programmes culturels de Marmande ou bien d’Eysine, la mise en page de livres pour Didier jeunesse ou l’illustration aux éditions du Rouergue... Célestin manipule avec grâce l’outil numérique et pense toujours à l’objet, tel un designer, pour mieux porter de l’affection au document final. Il cherche à transcender le propos, le porter au mieux et surtout au plus juste, à la manière d’un illustrateur. Cette démarche a pour conséquence d’imposer un style, une personnalité facilement identifiable malgré la variété et l’éclatement des travaux dûs à la commande. Car s’il dessine, utilise la photographie ou la typographie, Célestin ne se réinvente pas, il poursuit son chemin enrichi de ses expériences et impose à chaque fois un peu plus précisément sa sensibilité. Il puise son inspiration profonde dans les codes des années 60, les pochettes de disques, les réclames, et enrichit cette base de l’air du temps, de tout ce qui se fait à son goût pour mieux tout digérer et tout restituer avec pertinence. En bref, Célestin est un graphiste, et ce graphiste est un auteur pas comme les autres.