L'ABéCéDaire - Editions L'Édune


QuelQUes PAges

T comme Frédérique Bertrand T comme Frédérique Bertrand T comme Frédérique Bertrand

+d'infos, sur le blog :

lire l’article

Caractéristiques techniques :

- Album T : 48 pages
- ISBN N° : 978-2-35319-030-0
- Format : 16 X 16 cm
- Prix : 9,90 €
- Date de parution : Décembre 2008

T

Frédérique Bertrand : A la grâce des petits riens

Frédérique Bertrand exerce son art depuis une bonne dizaine d’années après être sortie diplômée de l’École des Beaux-Arts de Nancy. Elle a marqué par son style novateur les Éditions du Rouergue et en est devenue le fer de lance auprès d’Olivier Douzou. Elle est une artiste bien singulière dans le panorama de l’illustration actuelle, et inspire de nombreux autres illustrateurs. Comme elle sait tout faire et que tout semble la passionner, on la retrouve dans la presse, la communication, dans l’édition jeunesse mais aussi adulte, dans des galeries d’art, sur des supports multimédia… Quand on croise ses images, on la reconnaît parmi tous et en même temps elle parvient à chaque fois à nous surprendre. Son œuvre a été primée de nombreuses fois en France, en Italie, Hollande, Portugal ou encore aux États-Unis. Si Frédérique semble de tous les mondes, elle est assurément de son temps.

dépliez

Replacer Frédérique Bertrand à ses débuts avec ses premiers albums publiés aux éditions du Rouergue dans les années 1990 est une bonne manière de mesurer toute sa singularité. Une alchimie artistique s’est produite alors entre elle et Olivier Douzou, auteur et directeur de la collection jeunesse. Alchimie non démentie depuis au regard de leurs multiples collaborations. Le style de Frédérique Bertrand a tout simplement incarné le renouveau de l’illustration en France. Car si l’impact du Rouergue dans le paysage de la littérature jeunesse a été si fort alors, c’est grâce à l’innovation graphique d’illustrateurs comme Frédérique. Non seulement elle sait très bien dessiner et raconter par l’image, mais elle le fait comme personne d’autre, avec un ton sans précédent et un graphisme liant intimement sa calligraphie à ses dessins. Frédérique aime parler des petits riens de la vie de tous les jours, que ce soit autour du frigo de la cuisine, des vêtements hérités des frères aînés, de l’envie de copier sur son voisin de table en classe, du régime d’avant l’été ou d’une gare… Ses sujets ne sont jamais bien loin d’elle, ni de nous par voie de conséquence. De même dans ses images, elle colle, peint, gribouille, écrit, ajoute des petits commentaires, des réflexions humoristiques. Tous ces outils servent son propos et leur utilisation n’a rien d’académique. Au final, ses illustrations sont généreuses, plastiquement très abouties, laissant transparaître une aisance, une légèreté et une grâce à contempler. Comme par souci de cohérence avec ces petites choses de la vie qui semblent tant la toucher, Frédérique Bertrand sait composer ses images avec trois fois rien : un bout de papier, quelques couleurs d’une gamme bien définie depuis ses débuts, son crayon et le tour est joué. Elle manie à la fois la douceur et la nervosité, l’humour et l’angoisse, l’intelligence et le potache, la beauté et le renoncement à l’œuvre bien léchée. Elle semble dessiner comme elle respire et cette évidence rend son travail toujours très attractif et inspirant.