L'ABéCéDaire - Editions L'Édune


QuelQUes PAges

UV comme Régis Lejonc UV comme Régis Lejonc UV comme Régis Lejonc

+d'infos, sur le blog :

lire l’article

Caractéristiques techniques :

- Album UV : 48 pages
- ISBN N° : 978-2-35319-031-7
- Format : 16 X 16 cm
- Prix : 9,90 €
- Date de parution : Décembre 2008

UV

Régis Lejonc : L’image pour le dire

Régis Lejonc est un illustrateur reconnu et prolixe. Son talent est polymorphe. Il nous balade depuis une quinzaine d’années dans des univers absurdes, drôles, engagés, graves, poétiques ou intimes avec une même sincérité. Puisqu’il affectionne les jeux de mots, disons pour bien débuter que Régis est un conteur éclectique. Techniquement aussi, Régis Lejonc musarde. Il pioche dans sa mallette en fonction des besoins : pastels, crayon, feutres, fusain ou encre de chine. Il dessine de manière traditionnelle ou à l’ordinateur, directement à la souris. Aujourd’hui, le plus souvent, ses dessins sont un mélange des deux. Il ne s’agit ici que des illustrations de ses livres, laissant de côté, faute d’espace, le monde de la peinture où il débuta ou celui de la communication dans lequel il continue d’exercer ses talents. Cette grande variété dans son travail le rend difficile à circonscrire. Il en est certainement bien heureux. Car ce n’est pas là ce qui compte pour lui.

dépliez

Quand on lui demande d’évoquer son travail, il n’est pas rare que Régis Lejonc commence par se définir comme un autodidacte. Ce qui pourrait paraître anecdotique, vingt ans de dessin lui ayant permis d’acquérir une impeccable technique, n’est pas sans dire des vérités. De l’autodidacte, Régis a su garder quelques atouts. À commencer par la volonté de raconter plutôt que de chercher à réussir graphiquement, passage obligé de l’autodidacte qui, ne sachant pas encore bien faire, est tenu de chercher ailleurs comment captiver son public. Régis Lejonc, dans ses images, est auteur. Avec exigence il raconte et se raconte avec générosité. Et ses images sont éloquentes, nous ouvrant des routes vers nous-même. Il n’est pas le seul, mais possède cette qualité rare et précieuse. Dans ses albums les plus intimistes, que le texte soit de lui ou d’un autre, comme il ne s’agit pas de risquer la moindre redite entre texte et image, Régis exprime ce que les mots ont peine à dire et cela, il le fait comme personne. Les sentiments et leurs errances, indicibles par nature, et qu’on ne pourra donc jamais exprimer clairement, nous sont silencieusement offerts, pour mieux les ressentir et les comprendre enfin. De l’autodidacte, Régis a su conserver une belle confiance en ses intuitions, ce que l’Académie refrène le plus souvent. Allez donc enseigner l’intuition ! Mais artistiquement c’est un don fondamental. Son intuition le pousse parfois à choisir un trait imparfait, choisir le sombre en place du clair pour rendre la lumière plus éblouissante, choisir une nuance improbable de couleur parce que des signes plus ou moins lisibles et venus d’on ne sait où l’impose… Parfois contre sa raison. Il est des raisons que la raison ignore, c’est un lieu commun. Mais il n’est pas commun de leur faire pleine confiance. Enfin, de l’autodidacte, Régis a su conserver intactes deux qualités qui ne s’expriment pas seulement dans son travail : la curiosité et l’enthousiasme. S’il crée autant, c’est parce que le monde est formidable. Formidable soi, formidable l’autre, formidable ce qu’il reste à découvrir, formidable ce qu’il reste à partager, à lire, à entendre, à dire, à voir, à vivre et à dessiner. Formidable les filles en jupe et les garçons en short. Formidable le contraire aussi !